A Paris sans appareil photo !! mais avec nouvelle PàL

Publié le par Anne

Eh ben oui, il me faut l'avouer : je n'ai pas d'appareil numérique. Un handicap sur le blog ?? Sûrement. Faudra réparer ça très bientôt (peut-être pour mon anniversaire ? dans deux mois et demi !)

Et donc, j'ai passé deux jours à Paris, et je ne peux que faire imaginer les ors du Palais Garnier, la magie de ce lieu de création de musique, de danse, d'opéra (chouette expo sur Régine Crespin en ce moment...), je ne peux que laisser s'enfuir les jeux de lumière, de nuages et d'eau sur les terrasses du Centre Beaubourg, la magie des sculptures et des structures métalliques du bâtiment, je ne peux qu'évoquer la poésie des pierres et des pavés au Père Lachaise, sans oublier un passage au Quai des Orfèvres le long de la Seine et... des librairies !!

J'ai tenté Chantelivres rue de Sèvres, mais c'était la fermeture annuelle !! (il reste une grosse flaque de larmes devant la porte, quand j'ai deviné toutes les promesses offertes par les vitrines bien remplies...). L'Ecume des pages, boulevard Saint-Germain : des murs tapissés de livres, une ambiance feutrée, pas loin du Café de Flore, pas mal du tout...

De Gibert Jeunes, incontournable, j'ai ramené:

- Joanna Trollope, Une famille (j'aime ses personnages féminins, ses récits de vie, et puis l'ambiance anglaise, tout simplement)

- Calude Izner, Le léopard des Batignolles (pour me remettre un peu dans cette série parisienne des années 1900, écrite par deux bouquinistes parisiennes)

- Lian Hearn, Le Clan des Otori, I (pour mes élèves, pour combler une (de mes nombreuses) lacune)

- Pietro de Paoli, Vatican 2035 (ça c'est pour mon goût des lectures spirituelles aussi, et pour compléter ma série des opus de ce mystérieux (?) auteur)

- John Green, La face cachée de Margo (encore un jeunesse, évidemment; j'ai aimé Qui es-tu, Alaska ? mais des bloggeuses disent celui-ci meilleur - à tester donc)

De quoi tapisser mes murs à moi (qui frôleront bientôt le plafond !!)

 

 

Commenter cet article