C'est jeudi, c'est citation

Publié le par Anne

Le jeudi c'est citation.gif

La citation du jeudi, c'est chez Chiffonnette

 

Une petite citation extraite de L'armée furieuse, de Fred Vargas, à la page 93 :

"Du vent qui passe dans sa tête, un courant d'air continu entre les deux oreilles, sa mère le lui avait toujours dit. Et sous le vent, pas une idée ne peut s'enraciner, pas même rester en place un moment.Sous le vent ou sous l'eau, c'est pareil. Tout ondule et se courbe. Adamsberg le savait et se méfiait de lui-même."

 

Peux pas m'empêcher de vous imposer en photo un excellent interprète de JB Adamsberg à mon goût, en la personne de Jean-Hugues Anglade... snirf !

 

Jean-Hugues Anglade : "Adamsberg m’a sauvé la vie"

Publié dans Des Mots noirs

Commenter cet article

Kathel 13/08/2011 07:17


Je l'ai fini hier soir... un régal ! Je prends quelques jours de pause, donc le billet ne sera que dans une semaine au mieux...


Anne 13/08/2011 09:12



Chouette, je guetterai ton avis (je le signalerai dans mon billet). Quand je sors de quelques jours avec Admasberg, j'ai du mal à atterrir... D'ailleurs j'ai fait "inconsciemment exprès" une
heure de blog avant de terminer les 80 dernières pages, totu ça pour me coucher bien trôp tôt ce matin, mais pour prolonger le plaisir... Billet ce soir ou demain chez moi !



Anne(De poche en poche) 12/08/2011 22:01


En cherchant sur Wikipédia, j'ai trouvé que l'actrice qui joue le rôle de Violette Rétancourt s'appelle Corinne Masiero mais je ne'ai plus du tout souvenir de la tête de cette actrice !!


Anne 12/08/2011 22:46



Merci de l'info !! C'est ça ! Une grande brune : dans le livre, elle est blonde, ça ne colle pas, mais la taille et le gabarit, oui ; et l'actrice est plus gracieuse que ce le livre laisse
entendre... ahem



denis 12/08/2011 20:45


c'est là un très grand acteur et je ne avais pas qu'il avait interprété un personnage de Fred Varga, une grand dame du roman policier et des textes historiques


Anne 12/08/2011 22:44



Plusieurs livres ont été adaptés pour la télé par Josée Dayan. Avec beauocup de réussite, je trouve. Mais évidemment, lire un bouquin, c'est encore mieux : mille détails, nuances...
adamsbergiens., si je puis dire.



Anne(De poche en poche) 12/08/2011 14:50


C'est en venant sur ton blog que j'ai la réponse à ma question ; tu es en train de lire "L'armée furieuse". Vivement qu'il sorte en poche que je lui fasse la peau !!
J'ai vu un film adapté d'un livre de Fred Vargas avec cet acteur et j'ai adoré. Au début, un peu surprise de le voir dans ce rôle et en fin de compte, il lui va comme un gant. Alors maintenant
quand je lis un Fred Vargas, dans ma tête, Adamsberg c'est lui !!


Anne 12/08/2011 18:31



Eh oui, le dernier que j'ai depuis sa sortie en mai mais que je m'étais gardé pour les vacances. J'aime bien les éditions Viviane Hamy, et je les ai tous en grand format, (sauf L'homme à
l'envers), je ne vais pas déparer ma bibliothèque !! Et puis je ne peux pas attendre qu'il sorte en poche, c'est pas possible. Jean-Hugues Anglade : oh oui... (soupir d'aise) C'est
même Jacques Spiesser qui s'impose à moi en Danglard, et celle qui joue Violette Retancourt, j'ai oublié son nom.



Malika 12/08/2011 08:50


Je ne parviens pas à partager l'engouement général pour Fred Vargas ...Il est vrai que moi et les polars, ça fait deux alors peut être que ceci explique cela !!


Anne 12/08/2011 09:40



Evidemment, si tu n'aimes pas le genre, c'est normal. J'aime bien, mais des polars d'ambiance, pas trop de sang et de boyaux, pas avoir trop trop peur, découvrir des personnalités d'enquêteurs et
des lieux particuliers, ça oui. Alors Adamsberg... il est complètement à part, je l'adore. Et Fred Vargas est archéologue à l'origine, elle réussit à placer des histoires anciennes, limite
fantastiques, et ... je me laisse embarquer avec "le pelleteux d'nuages".