C'est jeudi, c'est citation

Publié le par Anne

Pour patienter en attendant la chronique sur Rien ne s'oppose à la nuit, voici deux citations pour le prix d'une, tirées de ce livre. Le billet paraîtra dans le cadre de (surprise) (ou presque) le ... octobre. Patience !

 

Tout d'abord, la citation en épigraphe, du peintre Pierre Soulages :

"Un jour je peignais, le noir avait envahi toute la surface de la toile, sans formes, sans contraintes, sans transparences.

Dans cet extrême j'ai vu en quelque sorte la négation du noir.

Les différences de textures réfléchissaient plus ou moins faiblement la lumière et du sombre émanait une clarté, une lumière picturale, dont le pouvoir émotionnel particulier animait mon désir de peindre.

Mon instrument n'était plus le noir, mais cette lumière secrète venue du noir."

 

Ensuite, un des Petits poèmes en prose, de Charles Baudelaire, lu par Delphine de Vigan lors des funérailles de Lucile :

"Tu connais cette maladie fiévreuse qui s'empare de nous dans les froides misères, cette nostalgie du pays qu'on ignore, cette angoisse de la curiosité ? Il est une contrée qui te ressemble, où tout est beau, riche, tranquille, honnête, où la fantaisie a bâti et décoré une Chine occidentale, où la vie est douce à respirer, où le bonheur est marié au silence. C'est là qu'il faut aller vivre, c'est là qu'il faut aller mourir !"

 

Delphine de VIGAN, Rien ne s'oppose à la nuit, JC Lattès, 2011

 

Le jeudi c'est citation.gif

La citation du jeudi, c'est chez Chiffonnette.

Publié dans Des Mots français

Commenter cet article

Lystig 08/10/2011 22:25


je ne me souvenais plus du petit poème en prose


Anne 08/10/2011 22:38



Quel choix, n'est-ce pas !



Ella B. 07/10/2011 14:41


J'étais moi aussi très heureuse de pouvoir lire ce livre !! Je le finirais certainement ce week end dans le train ! j'aime beaucoup les émotions vraies comme celles ci, quel plus bel hommage que
d'écrire sur une personne..


Anne 07/10/2011 18:15



C'est un livre bouleversant, il s'adresse à tous même s'il raconte quelque chose de tellement intime... C'était casse-gueule, mais c'est réussi !



Fransoaz 06/10/2011 22:00


La même fébrilité à attendre ton commentaire qu'à attendre une sortie littéraire.
J'ai acheté le livre de De Vigan mais je l'ai prêté et le lirai plus tard (après ton billet par exemple!)


Anne 06/10/2011 22:33



Tu peux en lire de très bons billets chez Clara et Mango par exemple, ou Sophie, je ne suis pas une référence (d'autant que je traîne à faire paraître mes billets en ce moment...)
J'espère qu'il te plaira !



Aymeline 06/10/2011 21:47


Un très beau choix de citations, et d'après ce que j'ai pu lire le reste du roman est à la hauteur :)


Anne 06/10/2011 22:31



C'est vraiment un très beau livre, à mon sens !



Sharon 06/10/2011 21:41


Neuf jours pour moi aussi avant la publication du billet.


Anne 06/10/2011 22:31



J'aurais bin aimé lire mon Belge qui aurait concouru aussi pour le Fritissime mais je n'aurai pas le temps (comme chantait Fugain). Merci de m'avoir soufflé cette idée !