Jeudi = Citation !

Publié le par Anne

Le jeudi c'est citation.gifUn peu tard dans la journée... je me lance quand même et vous propose un extrait de Christian Bobin (un de mes auteurs préférés) dans Une petite robe de fête, publié chez Gallimard.

 

"De vos lectures vous ne retenez rien, ou bien juste une phrase. (...) Les livres aimés se mêlent au pain que vous mangez. Ils connaissent le même sort que les visages entrevus, que les journées limpides d'automne et que toute beauté dans la vie : ils ignorent la porte de la conscience, se glissent en vous par la fenêtre du songe et se faufilent jusqu'à une pièce où vous n'allez jamais, la plus profonde, la plus retirée. Des heures et des heures de lecture pour cette infime variation de l'invisible en vous, dans votre voix, dans vos yeux, dans vos façons d'aller et de faire. A quoi ça sert de lire. A rien ou presque. C'est comme aimer, comme jouer. C'est comme prier. Les livres sont des chapelets d'encre noire, chaque grain roulant entre les doigts, mot après mot. Et c'est quoi, au juste, prier. C'est faire silence. C'est s'éloigner de soi dans le silence. Peut-être est-ce impossible. Peut-être ne savons-nous pas prier comme il faut : toujours trop de bruit à nos lèvres, toujours trop de choses dans nos coeurs. Dans les églises personne ne prie, sauf les bougies. Elles perdent tout leur sang. Elles dépensent toute leur mèche. Elles ne gardent rien pour elles, elles donnent ce qu'elles sont, et ce don passe en lumière. La plus belle image de la prière, la plus claire image des lectures, oui, ce serait celle-là : l'usure lente d'une bougie dans l'église froide."

Publié dans Des Mots français

Commenter cet article

Lystig 05/10/2010 13:26


j'aime l'image de la dernière phrase...


Anne 05/10/2010 17:32



J'aime beaucoup cet auteur, son intériorité, son écriture sensible, sa simplicité...