La balafre

Publié le par Anne

couverture

 

 

Quatrième de couverture :

Olivier vient d'emménager dans un hameau perdu. Un soir, l'adolescent est attaqué par le chien des voisins qui se jette sur la grille avec une rage terrifiante. Ses parents pensent qu'il a rêvé, car la maison est abandonnée depuis des années. Olivier est le seul à croire à l'existence de l'animal, le seul à voir une petite fille jouer avec ce chien. Obsédé par ces apparitions fantomatiques, Olivier veut comprendre.

D'abord, je fais un clin d'oeil à Argali qui m'a offert ce livre dans le cadre de notre swap Fais-moi plaisiiir. C'était la surprise du colis et comme il s'agit de Jean-Claude Mourlevat, elle ne peut être que bonne.

Comme je n'ai plus 11-12 ans, l'âge prévu pour les lecteurs potentiels, j'ai eu un tout petit peu de mal à accrocher, mais la magie a vite opéré : un rien de fantastique avec ce chien qu'Olivier est le seul à voir, du suspense pour découvrir la vérité et savoir ce qui a causé cette balafre, la révélation d'un secret historique tenu caché pendant trop longtemps... Et puis la fin : finalement, cette balafre est-elle bien réelle ou appartient-elle elle aussi au monde des fantômes ?

Toutes les qualités de Jean-Claude Mourlevat sont déjà présentes dans ce court roman, son humanité n'est pas la moindre. J'ai apprécié aussi les correspondances, les échos entre la famille d'Olivier et celle dont il apprendra le destin, la jolie relation entre Olivier et la vieille voisine d'en face. Mais chut ! impossible de déflorer cette belle histoire en vous livrant trop de détails...

Encore un tout grand merci à toi, Argali ! Son avis ici.

 

Jean-Claude MOURLEVAT, La balafre, Pocket Jeunesse, 1998

 

Un livre qui me permet d'avancer un peu dans le challenge de littérature jeunesse chez Whoopsy Daisy  

 

Publié dans Des Mots en Jeunesse

Commenter cet article

Luthien 03/06/2011 18:03


Je l'ai lu il y a très longtemps et j'avoue que je ne me souviens absolument rien de l'histoire à part qu'il s'agissait d'un garçon. J'avais bien apprécié à l'époque mais je ne suis pas sure
d'aimer autant maintenant.


Anne 04/06/2011 12:52



Eh non, c'est à ça qu'on voit qu'on vieillit... :)



Jeneen 03/06/2011 17:46


non, honte à moi ! C'est à se demander ce que j'ai fait de toutes ses années de lecture adolescentes !!!


Anne 04/06/2011 12:52



Il faut dire que maintenant cette littérature est nettement plus diversifiée et mise en valeur...



Jeneen 03/06/2011 16:32


coucou,
moi je n'en connais aucun mais je le conseillerai aux élèves de cet âge que j'ai. Je ne savais pas Sharon versée dans la généalogie (1968 est une eeeeeexcellente date, c'et celle de ma naissance
!!!), ça m'a toujours épatée ces recherches généalogiques (mon arrière grand mère nous a permis de gagner quelques précieuses années, on est arrivé (de son côté) jusqu'en 1893 !)
A bientôt, Anne


Anne 03/06/2011 17:05



Comment, tu ne connais pas Mourlevat ?? Range ta PAL illico presto :)



Vero 03/06/2011 11:30


Devenu un classique en littérature jeunesse mais je ne l'ai toujours pas lu. Par contre j'avais beaucoup aimé "La rivière à l'envers" du même auteur (le tome 1) pour le bel imaginaire plein de
poésie.


Anne 03/06/2011 16:08



Voilà qui me tente aussi ! Evidemment je suppose que tu connais Le combat d'hiver (déjà lu, aimé très fort) et LE chagrin du roi mort (à lire encore).



Sharon 02/06/2011 22:50


Je suis remontée (sur une des branches) jusqu'en 1698. Je fonctionne à la fois sur les renseignements fournis par ma grand-mère (qui a connu son arrière-grand-mère) et sur l'intuition. Ce soir, je
suis en train de fouiner dans les recensements de 1901.


Anne 03/06/2011 16:08



Pas mal, 1698 !