La délicatesse

Publié le par Anne

La délicatesse -

 

Il était une fois une belle jeune femme pour qui "l'avenir était une promesse", Nathalie, et un charmant jeune homme aux goûts pointus, François. Ils se rencontrèrent dans la rue, se plurent, ils se marièrent, ils furent heureux... mais n'eurent pas le temps d'avoir des enfants, car François se fit malencontreusement renverser en faisant son jogging. Nathalie crut mourir de chagrin, mais elle se tua plutôt au travail dans son entreprise d'origine suédoise (vous savez, celle qui commence par IK..) C'est là qu'elle subit les avances de son patron, Charles, et qu'elle rencontra Markus, un homme au physique ingrat mais à l'humour imparable et imperturbable. Après moult doutes et hésitations...

 

Il était une fois un auteur qui voulait proposer un conte de fées moderne, dans la vie de tous les jours, le couple, le deuil, la jalousie, l'entreprise... et qui aimait jouer avec les mots et les références "culturelles" les plus contemporaines et les plus variées. Il avait trouvé l'idée de couper les courts chapitres de son histoire de petites infos comme la définition du mot délicatesse, ou le menu choisi par les amoureux d'un soir... Petites infos "gadgets" qui coupèrent vite le fil du récit et l'intérêt de la lectrice.

 

Il est aujourd'hui une lectrice (qui se prend encore pour Jules César, on dirait) qui se demande pourquoi ce livre a eu tant de succès, "10 prix littéraires" si on en croit le bandeau, qui n'a pas été séduite du tout par ce roman où elle s'est ennuyée dès le début, son intérêt s'est réveillé avec le mariage mais est vite retombé... parce qu'elle a ressenti les personnages comme des marionnettes que l'auteur plaçait dans des situations assez artificielles en se demandant sans doute jusqu'où ils iraient... des gens sans beaucoup de chair, assez convenus finalement (le cliché de la belle femme amoureuse d'un homme laid...).

 

Un livre qui ne laissera pas de trace dans mon imaginaire romanesque... Encore une bulle de savon... et je repasse au je pour vous signaler que je ne sais pas quoi en dire de plus, je n'en ai pas très envie d'ailleurs... Ce roman a été lu en Lecture commune avec Anne (de poche en poche), Asphodèle, Memocatie, George, Delphine et bien d'autres... (citées très complètement par Anne).

 

David FOENKINOS, La délicatesse, Gallimard, 2009 (et Folio)

 

Publié dans Des Mots français

Commenter cet article

Syl. 24/09/2011 14:15


Waouh ! je viens de lire les commentaires... Je ne pensais pas qu'il y avait tant de détractrices ! Nous sommes plusieurs mitigées. Bon, je garderai quand même le souvenir d'un livre gentillet. par
contre, j'appréhende l'adaptation au cinéma.
Je pique ton lien !


Anne 24/09/2011 17:58



Un livre "gentillet" ! Ca sonne très péjoratif pour moi. Je n'irai pas au cinéma voir ce film. Et tu peux piquer mon lien. Bon week-end !



Noukette 25/07/2011 14:10


Quel dommage, j'ai adoré ce livre, lu d'une traite... Le style, l'humour, l'inventivité, tout m'a plu !


Anne 27/07/2011 22:38



Pas à moi...



Marion 18/07/2011 21:57


Personnellement, j'ai adoré ce livre. Il fait même parti de mes coups de coeur... J'ai trouvé les personnages attachants... J'ai vraiment été touchée par ce livre...


Anne 27/07/2011 22:08



Heureusement que tout le monde n'a pas le même avis sur les mêmes livres...



jeneen 10/07/2011 17:29


ok. Prends ton temps, je serai absente fin juillet...


jeneen 01/07/2011 16:35


mouais, 10 prix littéraires, ok, je ne remets pas en cause...mais y avait-il d'autres candidats ?!!! Tiens, en plus pour le film, le réalisateur sera...Foenkinos lui-même...Peut-être est-il
meilleur scénariste et réalisateur...Bon, je cesse de parler de ce livre qui ne m'a pas plu...T'as vu, swapée ? (ah oui, t'es partie ! Bonnes vacances !)


Anne 10/07/2011 11:33



Questionnaire bien reçu ! Je te recontacterai plus tard, vers la fin juillet, ok ?