La femme congelée

Publié le par Anne

La Femme congelée

 

Quatrième de couverture (avec la mini-biographie de l'auteur) :

Le cadavre d’une femme est retrouvé dans le jardin de Thygesen. Le passé de cet ancien policier en fait un suspect idéal : il a été mêlé à plusieurs affaires criminelles et accusé de meurtre. L’évidence de sa culpabilité semble arranger beaucoup de monde… Car une enquête approfondie menacerait de révéler les trafics des mafias et la corruption politique d’un pays jusque-là jugé modèle, la Norvège.

Jon Michelet est un écrivain norvégien né en 1944. Pionner du genre policier dans son pays, La Femme congelée est son premier roman publié en français, mais nombre de ses textes ont été adaptés au cinéma et traduits dans plusieurs langues.

 

 

Ce livre est le premier que j'ai choisi de lire dans le cadre du jury des lecteurs "Meilleur polar Points".

J'ai d'abord été surprise par le côté sec et... froid des premières pages, à la fois dans le style, très (trop) simple et dans le caractère des personnages. Du premier suspect, Thygesen, on peut se demander jusqu'au bout si c'est un manipulateur insensible ou un truand mi-repenti mi-faux bûcheron à la chemise pleine de sueur et d'attrait. Du couple d'enquêteurs, on est un peu choqué par la brutalité de la femme, Vanja Vaage, et la nonchalance de Stribolt, l'élément masculin de ce couple d'enquêteurs improbable. Si l'auteur a voulu créer un nouveau duo basé sur le gentil et la méchante, je le trouve assez pauvre.

Que dire de l'intrigue ? Comme le dit la quatrième de couverture, ce cadavre de femme "déposé dans le jardin de Thygesen a un lien avec la mafia, la traite des femmes, le pouvoir. Je n'ai pu m'empêcher de penser à Purge, récent coup de coeur, à la série Millenium, ô combien aimée, et même à Meurtriers sans visage, série que je viens de découvrir et où Wallander, dans ce premier opus, piétine presque aussi longtemps que Vaage et Stribolt dans son enquête. Mais... la comparaison n'est pas au profit de cette Femme congelée... Cette thématique très intéressante des femmes qui paient encore et toujours les pots cassés de la corruption et de l'appétit des hommes aurait pu être mieux traitée.  Le récit est éclaté en différents points de vue (non que ce soit compliqué à suivre mais cela affaiblit l'ensemble, me semble-t-il), les dialogues sont longs, le style reste (trop) simple, les enquêteurs, comme je l'ai déjà dit, ne sont pas sympathiques et... j'ai fini par m'ennuyer un peu, d'autant que l'on peut deviner très vite (en gros) la solution de l'énigme. Je me suis même posé la question d'abandonner vers la page 290, alors qu'il ne me restait que 50 pages à lire !

Ce roman a, paraît-il, reçu le Grand prix norvégien de littérature policière en 2001. Eh bien, ils se contentent de peu en Norvège !

Une lecture que je qualifierais... de rêche !

Merci au Cercle Points, malgré tout, pour l'envoi de ce livre !

 

Jon MICHELET, La femme congelée, Presses universitaires de Caen, 2011 et Points, 2012

 

Prix du meillleur Polar Points 2012 Logo

 

Si ce livre manque d'intérêt, il n'en est pas moins un polar norvégien pour

 

et un roman européen ! Logo Voisins Voisines Calibri noir cadre blanc

Publié dans Des Mots norvégiens

Commenter cet article

denis 16/06/2012 17:50

oui j'ai eu des déceptions la dernière en date Sylvie Testud
par contre je termine la montagne invisible que j'aime beaucoup et que je présenterai semaine prochaine

Anne 17/06/2012 12:36



Dans ces jurys de lecteurs, tous les goûts sont dans la nature, y compris chez ceux qui sélectionnent les titres !



Lystig 16/06/2012 09:44

je compte le lire !
(forcément, un truc scandinave)
pareil, je me souviens avoir été déçue par un livre ayant reçu le titre de meilleur polar suédois de l'année !
mais bon, cela m'arrive aussi avec des livres primés en france !!!

Anne 16/06/2012 12:28



Eh bien, bonne découverte !



antigone 15/06/2012 18:53

Un roman que j'avais reçu et abandonné également, j'attendais ton avis mais je vois qu'il rejoint le mien (pas de billet donc).

Anne 15/06/2012 19:54



J'ai fait un billet puisque c'est le jury Polar. Et après tout, qu'ils comprennent qu'ils ne publient pas que du bon (sur la page du livre, beaucoup d'avis négatifs).



DENIS 12/06/2012 21:13

déception donc j'espère que tu auras de meilleurs polars à lire par la suite

Anne 12/06/2012 21:15



Le deuxième que j'ai prévu de lire, Les lieux infidèles, de Tana French, semble très bien ! Toi aussi, tu as eu des déceptions avec ton jury, n'est-ce pas !



Céline72 12/06/2012 13:18

J'ai un peu de mal à lire des livres tournant autour de la mafia.

Anne 12/06/2012 13:22



En tout cas, celui-ci n'est pas indispensable ;-)