Les mots de septembre et autres blablas

Publié le par Anne

Je ne sais pas si c'est une bonne idée de faire le bilan de septembre, car c'est assez déprimant en ce qui me concerne.

 

J'ai lu un peu de jeunesse :

Lettre à mon ravisseur, de Lucy Christopher (un coup de coeur)

50 minutes avec toi, de Cathy Ytak

 

En littérature générale :

Allumer le chat, de Barbara Constantine

La Mer Noire, de Kéthévane Davrichewy

Les chaussures italiennes, de Hnning Mankell (belle découverte du Suédois !)

Mingus Mood, de William Memlouk (mon premier "Rentrée littéraire", grâce à Denis)

 

Un beau récit-témoignage :

Alzheimer mon amour, de Cécile Huguenin

 

J'ai lu à peine la moitié de Tout est sous contrôle, dont j'étais censée faire un billet aujourd'hui, en Lecture commune avec Soukee, qui m'attend bien élégamment.

7 livres, et pas très épais... Très petit bilan. Tristounet. Une légère panne de lecture quand même. J'ai beau être plus occupée à certains moments, eh bien je passe presque plus de temps à blogueur (comme en ce moment) qu'à me mettre à lire.

 

Le pire (ou la bonne nouvelle, je suis partagée), c'est que je suis allée aujourd'hui au Furet du Nord, à la rencontre de Delphine de Vigan. Evidemment, après l'interview, j'ai pris le bouquin, Rien ne s'oppose à la nuit, et j'ai commencé à le lire dans la file d'attente. (Notez bien que dans mon sac, il y avait Tout est sous contrôle.) Et j'en avais déjà avalé 50 pages quand je suis arrivée devant l'auteure. J'ai osé lui dire que je sentais qu'elle relançait mon désir, que j'étais devant un livre fort et bien écrit qui me faisait envie (alors qu'avant j'étais très hésitante sur cette matière auto-fictionnelle, je l'avais écrit en commentaire chez l'une ou l'autre blogueuse - et je l'ai dit à madame de Vigan). J'ai même osé lui dire qu'elle est bien plus belle en vrai qu'en photo !! Et je suis repartie avec cette phrase glanée au hasard de sa conversation : "J'écris pour garder la trace, la mémoire, pour lutter contre l'oubli, même si je sais aussi qu'il faut parfois oublier pour avancer."

Et puis ce lien (je n'en ai pas parlé avec elle, dommage) entre la nuit du titre et le prénom Lucile...

Et donc... je crains fort qu'Hugh Laurie (pardooooon) ne passe à la trappe en faveur de Delphine de Vigan. Et pourtant il commençait à m'intéresser au bout de 180 pages. Mais c'est un bouquin de et pour mec, fondamentalement. Non ? Soukee... que vas-tu en penser ?? vas-tu me pardonner ?

Publié dans Les Mots lus

Commenter cet article

Mélo 02/10/2011 11:39


Oooooh quelle chance d'avoir rencontré Delphine de Vigan et d'avoir partagé ces paroles avec elle ! Réservée comme je le suis je n'oserais jamais, j'aurais trop peur de paraître cruche.

Je n'ai que de mauvais sons de cloche sur le Hugh Laurie. Beaucoup ont été très déçus. Moi déjà que je ne l'aime pas en Dr House... Mais par contre j'aime beaucoup son album de musique blues, jazz.
Je te le conseille !


Anne 02/10/2011 16:31



Ah c'était une belle rencontre. Elle a bien expliqué que l'écriture du roman, puis la vie du roman publié sont deux choses bien distinctes, que l'intime de l'écriture et le professionnalisme de
la publication ne se mêlent pas, et c'est d'autant plus remarquable quand on lit tout ce qu'elle a eu le courage d'écrire sur sa famille, sur sa mère... Ca pose question, et en même temps, le
livre est tellement bien écrit qu'on ne le lâche pas. Hugh Laurie attendra ! J'aime bien le Dr House, et je ne connais pas encore sa musique !



Nadège 02/10/2011 11:10


Voici le site de Véronique Gallo : http://www.veroniquegallo.com/

Et j'espère que nous aurons l'occasion de nous rencontrer un de ces autre ;-)

Belle journée ensoleillée !


Anne 02/10/2011 11:27



Merci ! Bon dimanche à toi aussi !



Nadège 02/10/2011 10:16


Bonjour Anne,

Cette "Rentrée littéraire" du 20 octobre me paraît bien tentante, mais je n'habite pas près de Lille, du coup, comme je travaille le lendemain, ce sera ne pas possible... D'autant que ce soir-là,
j'assiste au nouveau spectacle de Véronique Gallo. Je ne sais pas si tu l'as déjà vue. Le premier spectacle "On ne me l'avait pas dit" était sympa, là je vais découvrir "Mes nuits sans Robert". A
noter que c'est une ancienne prof de français de mon frère, donc c'est vrai qu'on est tenté de suivre ce qu'elle fait :-)


Anne 02/10/2011 11:05



Ah dommage, on aurait pu se rencontrer, mais ça peut se faire autrement. On ne peut pas tout faire. Et suivre les débuts artisitiques d'une "proche", c'est exaltant aussi ! Je ne connais pas
Véronique Gallo... :(



Lystig 02/10/2011 00:27


je n'avais pas tant aimé que cela le Hugh Laurie !


Anne 02/10/2011 09:52



Il n'a pas fait l'unanimité ce livre, d'après c que je lis...



Axl 01/10/2011 21:13


Je suppose que le livre d' Hugh Laurie dont tu parles et le "Tout est sous contrôle"... J'ai tanné ma soeur pour qu'elle me le prête... et je n'ai pas dépassé la page 50. Heum. Autant j'adore
l'humour de House dans la série autant je trouve que ça n'a aucune saveur à l'écrit. C'est pas mon avis qui va te donner envie de continuer :p


Anne 01/10/2011 21:22



Oui, il n'en a écrit qu'un, je crois. Disons que ça commençait à me plaire, mais je ne suis qu'à la page 180 environ, et je me demande si ces rebondissements en série vont durer longtemps et où
ça mène, c'est tellement rocamboliesque. L'humour... ça commençait à venir aussi. Donc je n'ai pas complètement jeté le gant. Mais Delphine de Vigan me conquiert en ce moment, je suis subjuguée
par son livre.