Objectif PàL, Saison 2, mon épisode 1

Publié le par Anne

Aaaaaarrrghhh, je suis à la limite du 31 août, et j'ai choisi un tout petit livre, rapide à lire, pour honorer mon objectif PàL du mois.

 

Le roi d'Afghanistan ne nous a pas mariés

 

Le roi d'Afghanistan ne nous a pas mariés, c'est l'histoire de la fin d'un amour passionné entre une jeune Française, professeur de français à Kaboul, et Nathan, un expatrié plus âgé qu'elle, qui ne parviendra jamais à quitter sa femme. C'est au moment où elle décide de rompre et de rentrer en France qu'elle se laisse vraiment prendre au charme de l'Afghanistan, de "ses creux, ses vents, ses rebonds de chaleur".

Ce livre n'est pas un coup de coeur, mais il possède un certain charme. Alors que l'actualité nous montre un pays dévasté par la guerre, l'occupation, la corruption, tantôt la narratrice nous emmène dans un voyage tout intérieur, celui d'un amour trompé, blessé, tantôt elle nous invite à traverser des frontières : découvrir les confins de l'Iran et de l'Ouzbékistan, soulever le voile des tchadris, passer de l'ancienne Kaboul à une Kaboul rêvée, rénovée, restaurée. Le tout dans une langue légère, poétique, sensible.

 

"Comment me faire à l'idée que ce voyage n'en est pas un, alors même que je suis sur la route ? Mes habits me le disent : propres, féminins, civils, choisis. Nul passeport en poche. De l'argent pour deux jours. Je n'ai qu'à me laisser guider. Comme il est bon, parfois, de se délester de soi et de se laisser aller de confiance ! Faizal s'est endormi. Sohaila fume distraitement une de ces courtes cigarettes pakistanaises d'un tabac très foncé. Je photographie d'un clignement de paupière notre équipage quasi muet : le silence se mesure ici à sa juste valeur."

 

"Il est stupéfiant de constater comme l'on peut, en toute bonne foi, refuser d'admettre l'évidence : sur cette terre qui tremble, dans ce pays en miettes, je viens de passer huit mois tout à fait convaincue d'avoir trouvé le solide tant rêvé. Il vient de s'échapper. La vie, et cela est vexant, est une succession de petites morts dont on ressuscite toujours. S'ajoutantles unes aux autres, elles nous forgent un passé : garantie d'expérience dont on se doit d'apprendre quelque chose. Mais ma mémoire est plus légère qu'un carton à chaussures : j'avance dans la vie en accordant une confiance démesurée aux éléments humains les plus inconstants."

 

Joli, n'est-ce pas ?

 

Le roi d'Afghanistan ne nous a pas mariés, par Ingrid Thobois, Le Livre de poche, 2007

Publié dans Des Mots français

Commenter cet article

antigone 01/09/2010 09:58


Je rajoute à mon bilan ta jolie lecture du mois d'Août !!


Anne 02/09/2010 17:51



Merci et à la prochaine ! Ce sera un choix cornélien, une fois de plus, entre PàL et attractions de bibliothèque...