Parti tôt, pris mon chien

Publié le par Anne

Parti tôt, pris mon chien

 

Il y a bien longtemps que je n'avais lu de roman de Kate Atkinson, et en plus je ne les ai pas tous lus et je ne connaissais pas encore le détective privé Jackson Brodie ! Autant vous dire si j'ai dégusté, jubilé, souri, ri aux éclats... Bref un coup de coeur !

On ne peut trop en dire sur l'histoire sans risque de priver le nouveau lecteur de son plaisir. Sachez simplement que Jackson Brodie enquête dans tout le Yorkshire pour retrouver les parents biologiques de Hope MacMaster, une jeune femme adoptée par des Anglais qui se sont établis en Nouvelle-Zélande. Pendant ce temps, Tracy Waterhouse, une ancienne commissaire obèse reconvertie dans la sécurité d'un centre commercial de Leeds, fait un achat surprenant qui va bouleverser sa vie. Ajoutez à cela une vieille actrice qui perd la mémoire, des enfants enlevés ou abandonnés, un petit chien maltraité, des policiers véreux, un tueur en série, un vieux gangster rangé des voitures ou presque... Autant de pièces d'un puzzle qui nous balade entre 1975 et aujourd'hui et qui s'emboîtent les unes dans les autres, qui tissent autant de fils entre les personnages et se réunissent à la fin comme par magie, en ayant bien malmené nos neurones entretemps.

Le tout évidemment à la sauce Atkinson, plein d'humour, truffé de petits coups de griffe sur la société anglaise, et de références littéraires, Shakespeare et Emily Dickinson en tête, mais pas seulement. (On sent d'ailleurs la qualité de la traduction, où toutes ces références typiquement anglaises nous sont expliquées en notes.) "Jackson Brodie, l'homme aux semelles de vent" et Tracy Waterhouse nous emmènent dans une sorte de road-movie décalé, et finiront par faire la lumière sur une histoire assez glauque. Sans perdre une parcelle de ce flegme et de cet humour britanniques imparables.

"Elle savait ça uniquement parce qu'elle était sortie quelques semaines avec un boudhiste. C'était une chiffe molle de Wrexham qui dirigeait une librairie de livres d'occasion. Elle espérait l'illumination et avait récolté une mononucléose infectieuse. Ca l'avait dégoûtée de la spiritualité à vie." (p. 127)

"(...) elle pivota sur ses talons et balança son sac à la gueule de son poursuivant. Il le reçut en plein poire et s'effondra. Jackson tressaillit intérieurement et se demanda ce qu'une femme pouvait transporter dans son sac qui ocasionne de tels dégâts. Une enclume ? Voilà un sac qui aurait plu à Mrs Thatcher." (p. 260)

Un roman jubilatoire, émouvant, intelligent... J'en redemande !

 

Kate ATKINSON, Parti tôt, pris mon chien, Editions de Fallois, 2010

 

Les avis d'Aifelle, de Cathulu, de Clara et de Keisha...

 

Un livre pioché en bibliothèque, qui compte pour le challenge de Kathel voisins1.jpg

 

et celui d'Antoni Challenge-anglais.jpg

Publié dans Des Mots britanniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Asphodèle 23/01/2012 11:52

J'ai toujours La souris bleue dans ma LAL (et d'autres), ton billet donne envie mais le problème c'est qu'il y a beaucoup de billets tentateurs et je ne sais plus où donner de la tête ! arrrgh, je
sors d'ici !!! :)

Anne 23/01/2012 12:47



Ben dis donc, mais tu es remontée loin dans le blog ! Pas de panique, moi aussi j'ai encore La souris bleue dans la PAL et c'est même par lui qu'il faut commencer si on veut faire la connaissance
de Jackson Brodie dès le commencement (mais celui-ci m'a tendu les bras à la bibli,que veux-tu ?!)



Cachou 23/05/2011 09:01


Ce qui me rappelle que j'avais été emballée par le premier roman que j'avais lu d'elle ("Une souris bleue" je pense, mais pas sûre) et que je n'en ai plus lu depuis! O_O
(ah, non, je viens de me souvenir, c'était à cause d'une roman sur plusieurs générations que j'avais lu pour les cours mais que je n'avais pas aimé plus que ça)


Anne 23/05/2011 12:13



La souris bleue est le premier où apparaît Jackson Brodie, il est dans ma PAL depuis... (je ne compte plus). Mais bien sûr, il en ressortira très bientôt (hum hum).



Noukette 27/04/2011 23:48


Rien que ça, eh ben, ça donne envie de se précipiter ! ;-)


Anne 28/04/2011 12:25



Oh oui, c'est un livre (et un écrivain) jubilatoire(s) !!



Karine:) 24/04/2011 22:24


Ca donne vraiment le goût de découvrir Atkinson. Mais bon, je vais commencer par le premier Brodie, je pense. Je suis un peu disons... psychorigide!


Anne 25/04/2011 12:43



Je le serais bien aussi, mais c'est parce qu'il était dispo à la bibliothèque (je sais, tu préfères avoir tous tes bouquins à toi, je mélange un peu bibiothèque et librairies... avec une majorité
bouquins persos quand même).



Alicia 22/04/2011 22:15


Sa m'a l'air intéressant ! Et je trouve la couverture jolie ~
Bon week end :)


Anne 25/04/2011 12:41



J'adore ces tons-là ! Et le livre est génial, alors... pourquoi se priver du plaisir !