Poésie du dimanche

Publié le par Anne

Plusieurs blogueuses, à l'invitation de Lire pour s'ouvrir au monde, ont l'habitude de faire du dimanche un moment poétique.

En lien avec un de mes derniers coups de coeur, voici un court poème de Federico Garcia Lorca, pioché dans Metal Mélodie.

 

Hoy, Granada, te elevas guardada por cipreses

(llamas petrificadas de tu vieja pasion)

Partio ya de tu seno el narranjal de oro,

la palmera extasiada del Africa tesoro,

solo queda la nieve del agua y su cancion.

 

Aujourd'hui, Grenade, tu te dresses, gardée par les cyprès

(flammes pétrifiées de ta vieille passion)

Déjà tu éloignes de ton sein l'orangeraie d'or,

la palmeraie extasiée, de l'Afrique le trésor,

seules restent la neige de l'eau et sa chanson.

 

(Désolée, je n'ai pas trouvé le truc pour mettre les bons accents en espagnol !)

Publié dans Des Mots en Poésie

Commenter cet article

bookworm 02/10/2010 21:19


Je découvre ce poète avec toi, merci.


Anne 03/10/2010 12:24



Je ne le connais pas bien, celui-là, c'est le livre "Métal mélodie" qui m'a inspirée !