Un billet de Nadège : Carmina latina

Publié le par Anne

Pour ce billet spécial « Fête de la musique », j’ai choisi de vous présenter un spectacle découvert il y a une dizaine de jours. Il y a deux semaines, je reçois une invitation à un concours via Facebook (je ne suis pas fana de ce réseau, mais parfois ça permet d’avoir de bonnes infos !). Ce concours offrait deux places pour le concert d’ouverture du Festival de Wallonie (que je ne connaissais pas), Carmina latina (dont j’avais vu les affiches) à Namur le samedi. La question était assez facile : il fallait simplement répondre que Carmina latina faisait référence à Carmina burana. Je suis une ignare dans ce domaine, mais ça je le savais !

J’ai hésité un peu, puis n’ayant rien de prévu ce jour-là, je me suis dit que c’était l’occasion de découvrir un univers que je ne connais pas du tout : la musique classique et, plus particulièrement, la musique espagnole et hispano-américaine des 16ème et 17ème siècle.

J’ai donc tenté ma chance et le vendredi matin, j’ai reçu ce mail : Carmina latina, c’est gagné ! Ni une ni deux, je propose à une amie de m’accompagner et nous voilà parties à l’aventure.

 

Arrivée à la cathédrale Saint-Aubain. Un peu hésitante, ne sachant pas trop où nous installer et constatant la moyenne d’âge du public (désolée !). Nous n’avons pas manqué d’ailleurs de susciter l’étonnement et l’enthousiasme de notre voisine lorsqu’elle s’est rendu compte qu’il y avait des jeunes dans l’assistance !

La soirée commence par la litanie des remerciements et autres brossage et lustrage de poil des uns et des autres, gouverneurs, ministre de la culture… Présentation du chef de chœur : Leonardo García Alarcón ; du chœur de chambre de Namur ; et de l’ensemble Clematis aux instruments. Puis la musique et les voix s’élèvent…

 

L’acoustique de la cathédrale n’est pas idéale, dommage… Mais l’on parvient tout de même à profiter de la musique traversant et retraversant l’océan… Se faisant plus « fantaisiste » du côté hispano-américain et s’assagissant lorsqu’on rentrer en Europe. Les voix sont superbes… Les yeux fermés, elles transportent les âmes à travers Histoire et paysages… L’un des chanteurs nous offre également deux ou trois beaux moments de flamenco et une belle danse du torero ! L clé de ce magnifique spectacle, outre le charme des morceaux, la virtuosité des artistes et l’excellence du chef Alarcón, c’est le plaisir que tous ces artistes ont dégagé tout au long de leur prestation. Et je ne peux donc que vous inviter à découvrir Carmina latina… Le spectacle passera notamment par Liège et Louvain-la-Neuve. Plus d’info sur le site du festival de Wallonie :

 

http://www.festivaldewallonie.be/2012/fr/Namur/programme/Carmina_Latina/236/

 

challenge Des notes et des mots 4



Publié dans Les Mots de Nadège

Commenter cet article