Un dimanche en poésie (24)

Publié le par Anne

Ce dimanche, je reviens à Emily Dickinson, poète anglaise abondamment citée dans le dernier livre de Kate Atkinson, Parti tôt, pris mon chien (billet à venir bientôt).

Voici un poème cité à la fin du livre, qui explique sans doute le nom d'un des personnages, Hope MacMaster.

 

Hope'is the thing with feathers -

That perches in the soul -

And sings the tune without the words -

And never stops at all -

 

And sweetest - in the Gale - is heard -

And sore must be the storm

That could abash the little bird

That kept so many warm.

 

I've heard it in the chillest land -

And on the strangest Sea -

Yet, never, in Estremity,

It asked a crumb - of Me.

 

L'espoir est la chose à plumes,

Qui se perche dans l'âme,

Chante l'air sans les paroles

Et ne s'arrête jamais.

 

C'est dans la tourmente que son chant est le plus doux

Et il faudrait une rude tempête

Pour abattre le petit oiseau

Qui a réchauffé tant de gens.

 

Je l'ai entendu sur les terres les plus glaciales

Et sur les mers les plus inconnues -

Pourtant, jamais, même à la dernière extrémité,

Il ne m'a demandé la moindre miette.

Publié dans Des Mots en Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anis 18/04/2011 12:21


C'est très beau et c'est une immense poétesse qui est encore inconnue de beaucoup de gens. C'est vraiment bien qu'elle soit dans cette communauté, merci Anne et bonne journée à toi.


Anne 18/04/2011 14:35



Merci, Anis ! Bonne semaine à toi aussi !



sophie57 17/04/2011 18:04


j'avoue qu'en anglais je ne suis pas compétente pour apprécier, mais traduit il est très joli!


Anne 18/04/2011 10:45



Rassure-toi, j'ai besoin de la traduction aussi ! Mais l'anglais est plus concis, j'apprécie de le lire en parallèle en langue originale...



Asphodèle 17/04/2011 14:38


Merci merci Anne !! Qu'est-ce que j'adore cette poétesse que je n'ai pas relue depuis le lycée et elle me manque !! J'aime avoir mes poètes préférés sur ma table de chevet les soirs où certains
écrivains m'ennuient profondément... ;)


Anne 18/04/2011 10:43



Mais de rien, Asphodèle ! Merci pour ton enthousiasme !