Un dimanche en poésie

Publié le par Anne

Aujourd'hui, changement de style, d'époque, d'inspiration... Voici un texte de Marie Nimier et Thierry Ilouz, chanté par (le magnifique) Lambert Wilson !

 

Qui n'a pas connu l'attente

Comme une mélodie violente

Suspendu à cette voix

Qui n'appellera pas

 

Assis seul dans le silence

Un sentiment venu d'enfance

Tout ce qui blesse, tout ce qui tue

Ce qui ne viendra plus

 

Jour de prière, jour de colère

Pourquoi épouser des chimères

Pourquoi faut-il que le temps

Se moque des amants

 

J'ai aussi fait le voyage

Tourné en rond dans une cage

Moi aussi j'ai attendu

Quelqu'un au coin d'une rue

 

Comme vous j'ai espéré

J'espère encore...

 

Lambert Wilson, Loin, Virgin classics, 2007

 

Publié dans Des Mots en Poésie

Commenter cet article

Pascale 26/10/2010 07:19


très joli! je ne connassais pas. L'absence, un thème qui fait couler de l'encre, je viens justement de publier sur mon blog un livre sur l'absence conjuguée à l'écriture.

bonne journée,


Anne 26/10/2010 09:43



Un joli billet attirant que je viens de lire moi aussi sur ton blog. J'aime bien la classe, la beauté, la sensibilité de Lambert Wilson, les textes apparemment simples qu'il chante : les
chansons sont bien là pour laisser les émotions affleurer...



bookworm 24/10/2010 22:29


Un joli texte, touchant.


Anne 25/10/2010 10:50



Je me souviens aoir lu il y a très longtemps "Anatomie d'un choeur" d eMArie Nimier, cela m'avait bien plu. Et j'aime beaucoup Lambert Wilson !



l'or des chambres 24/10/2010 15:25


" Tout ce qui blesse, tout ce qui tue

Ce qui ne viendra plus "

Magnifique... et très juste...
Bon dimanche Anne


Anne 25/10/2010 10:59



Une belle chanson ! Contente de te retrouver parmi nous, L'or !