L'arbre et le firmament

Publié le par Anne

Un arbre marche sous la pluie,

passe à côté de nous dans la grisaille ruisselante.

Il a une mission. Il soutire la vie à la pluie

comme un merle à un verger.

 

Quand la pluie cesse, l'arbre s'arrête.

Il brille, paisible et droit dans la nuit scintillante

dans l'attente comme nous de l'instant

où les flocons de neige viendront éclore dans l'univers.

 

Tomas TRANSTROMER, Ciel à moitié achevé, 1962, in Baltiques, Oeuvres complètes 1954-2004, Poésie/Gallimard, 2004

 

Billet programmé deux jours avant sa publication, sans aucun préjugé sur le temps qu'il fait alors... :)

 

DSCN0105

Publié dans Des Mots en Poésie

Commenter cet article

emmyne 18/06/2012 10:03

Je viens de le lire deux fois, j'adore, merci.

Anne 18/06/2012 19:49



Moi aussi, je l'aime bien ! ;-)



Anis 17/06/2012 22:19

Pour moi la poésie est comme cette pluie bienfaisante, qui nous fait renaître sans cesse à la vie.

Anne 17/06/2012 22:41



Que c'est joliment dit ! Merci pour ce partage, Anis.



Liliba 17/06/2012 12:56

Eh bien les arbres doivent bien marcher, en ce moment !!!

Anne 17/06/2012 13:16



Tu parles ! :)



Céline72 17/06/2012 09:10

C'est très beau.

Anne 17/06/2012 12:44



Merci pour lui !